banniere_gerco
L'Echo du GERCO
 
Edition N° 112 - Juillet - Août - Septembre 2018
 
  EDITO  
 

Un poème,  

Dans le recueil intitulé « De l’Angélus de l’aube à l’Angélus du soir », de Francis Jammes, il y a un poème appelé « la salle à manger » qui commence ainsi:
 
« Il y a une armoire à peine luisante
  qui a entendu les voix de mes grandes-tantes
  qui a entendu la voix de mon grand-père,
 qui a entendu la voix de mon père.
 À ces souvenirs l’armoire est fidèle.
   On a tort de croire qu’elle ne sait que se taire,
   car je cause avec elle. »
 
Une ambiance propice à la généalogie, et à la rêverie si on y ajoute l’odeur de la cire d’abeille, mais que les jeunes générations ne connaissent pas car elles vivent avec des meubles provenant de fabricants du grand nord aussi froids que la température régnant là-bas.

Pierre THIERRY

 
  SOMMAIRE  
 

L'ACTUALITE CHEZ NOS ANCETRES

 
  • Médecins et chirurgiens au XVIII° siècle
8
  • Au hasard des registres
10
  • D'autres sources pour la recherche
10
   

NOTRE DOSSIER

 
  • Maisons natales et plaques commémoratives

3

   

VIE DU CERCLE

 
  • L'équipe du GERCO à votre service
2
  • Nouvelles du cercle
15