la deuxième bataille d’Artois 1915

Entraide en Côte d'Or

Modérateur: FORTMANN

la deuxième bataille d’Artois 1915

Message par pthierry » Jeu Avr 08, 2021 3:59 pm

Vincent HERPIN (Professeur des écoles retraité)
a rédigé un récit historique portant sur la deuxième bataille de l’Artois en mai 1915. Il vient d’être publié dans le magazine “TRANCHEES” Hors Série n° 20.
( Le magazine est disponible depuis le 27 mars 2021 dans les kiosques et librairies. Il peut être également commandé chez l’éditeur : http://spam.ysec.fr)
L’ouvrage est par ailleurs richement illustré avec des photographies ou des cartes légendées.
En annexe, il identifie l’ensemble des soldats français et allemands tués ce jour lors de l’assaut du « Labyrinthe » ; plus de 1 000 soldats.
Plusieurs soldats de Côte d'Or sont tombés ce 9 mai 1915.


"9 mai 1915
Massacre dans le Labyrinthe
L’échec du premier assaut de la deuxième bataille d’Artois

Le 9 mai 1915, entre Notre Dame de Lorette et Roclencourt, sur un front large de 10 kilomètres, l’armée française déclenche la deuxième offensive d’Artois.
Dans l’esprit du haut commandement français, cette offensive au nord d’Arras doit être la bataille de rupture qui permettra de percer la ligne de défense ennemie, s’emparer du plateau de Vimy et contrôler la plaine minière de Lens. Puis, par un jeu de dominos, faire vaciller tout le front Allemand de la mer du Nord jusqu’aux Vosges.
Le général Joffre se donne les moyens matériels et humains de cet assaut qui sera conduit par les unités de la Xe armée du général d’Urbal. La Xe armée aligne sept corps d’armée contre trois corps d’armée de la VIe armée allemande et pour la première fois de la guerre une supériorité en artillerie écrasante.
Mais pour conquérir le sud-est du plateau de Vimy, deux obstacles difficiles se dressent ; le village de Neuville-Saint-Vaast et le Labyrinthe.
Le Labyrinthe ? Un réseau de tranchées, d’abris, de fortins et d’ouvrages défensifs garnis de mitrailleuses et de canons situé au nord d’Arras. Il s’étend sur deux kilomètres de côté et forme un saillant entre Ecurie et Neuville-Saint-Vaast.
De rares officiers supérieurs estiment que le Labyrinthe en l’état est imprenable. Ce 9 mai, il le fut.
Une attaque frontale par le 26e régiment d’infanterie occasionne plus de 700 pertes humaines en … 10 minutes ! Son contournement par l’ouest grâce à une percée difficile du fortin de la Maison Blanche sise sur la route d’Arras-Béthune ne l’ébranle pas. Il faudra des semaines ininterrompues de combat pour le capturer le 17 juin 1915 au moment où la bataille d’Artois s’affaiblit avec des résultats limités.
Le présent écrit se propose de relater en détail cet assaut du Labyrinthe du 9 mai 1915 ; une chronique d’un massacre annoncé."
Cordialement Pierre THIERRY , GERCO 262
Président
pthierry
 
Message(s) : 203
Inscription : Mer Juin 09, 2004 6:27 pm
Localisation : Paris 13

Retour vers Forum public

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron